Tel : 01 39 52 85 90 E-mail : aaav@wanadoo.fr

RELIURE EN TEXTILE

Pendant ce stage vous apprendrez à faire une couvrure en utilisant les fibres textiles au lieu du cuir ou de la toile.

Animateur de cette formation : Odette DRAPEAU

Inscription à partir du 01/02/2018

Horaires et dates

Samedi 12 et dimanche 13 mai 2018 (9h30 – 16h30).

Contenu

Pendant ce stage vous apprendrez à faire une couvrure en utilisant les fibres textiles au lieu du cuir ou de la toile. Il a fallu créer une nouvelle manière de faire afin de réaliser un travail qui allie souplesse et raffinement. Le tout fait au fil et à l’aiguille ! C’est un travail qui apporte une grande satisfaction.

Pré-requis

Ce stage s’adresse à celles et ceux ayant déjà de bonnes connaissances en reliure.

Prix : 200€

Fournitures à apporter

  • Vos petits outils de reliure, des ciseaux
  • Deux corps d’ouvrage : un corps d’ouvrage traditionnel (plaçure, couture, endossure, mousseline et tranchefiles faits) pour expérimenter sur la problématique technique que pose la charnière et, au choix, tout autre type de reliure amenée jusqu’à l’étape de couvrure (livre accordéon, reliure à mors ouverts, reliure simplifiée, reliure à dos rapporté…)
  • Prévoir du fil (soie, polyester, or ou argent) ; un assortiment d’aiguilles (fines et arrondies, des longues et des courtes…)
  • Apporter des tissus : éviter les tissus trop épais, prévoir de l’organza ou du voile pour jouer avec les transparences. N’hésitez pas avec les soies, le lin, le coton, le jersey : nous les draperons, perlerons, plisserons, …
  • Apporter des adhésifs double face car on ne peut pas utiliser de colles liquides avec les tissus. Ils existent en différentes largeurs. L’intervenant apportera plus de précisions sur les références avant le stage.

L’intervenant apportera des aiguilles fines et faciles à enfiler pour le travail de perlage ; des non tissés un peu épais et des textiles, ainsi que quelques maquettes pour montrer toute la créativité que peut apporter ce type de travail, et l’étendue des recherches qu’elle a faites.

De quoi parlons nous ?

Posons-nous la question suivante : pourquoi explorer les fibres naturelles ou intelligentes et offrir l’alternative des textiles en reliure de création ?

Quelques définitions :

Textile est le nom donné à tout matériau susceptible d’être tissé. Initialement, il désigne donc un matériau qui peut se diviser en fibres ou en fils textiles, tels le coton, le chanvre, le lin, la laine (textiles organiques) ou la pierre d’amiante (textile minéral), puis, avec les évolutions de la technique, des fibres synthétiques.

S’il est tissé, le textile forme un tissu. Dans le cas contraire, il forme une étoffe servant à rembourrer et orner. À la fin du XVIe siècle, l’étoffe prend le sens plus spécifique de textile servant à l’habillement ou à l’ameublement. Aujourd’hui, on trouve des tissus formés par pressage ou agglomération de textile, une extension technique moderne aboutissant à l’expression contradictoire tissu non tissé.

On distingue deux grandes classes de textiles auxquelles s’ajoutent plusieurs sous classes possibles :

  • Textiles traditionnels : textiles pour lesquels on porte l’attention sur l’apparence et le confort. Il s’agit surtout du domaine de la mode, souvent du vêtement, mais aussi de l’ameublement (draps, tentures, rideaux, nappes, serviettes, tapisseries).
  • Textiles techniques : sont classés dans cette catégorie tous textiles pour lesquels importent les caractéristiques mécaniques, chimiques, physico-chimiques et ayant une application technique : géotextile, textile médical, matériaux composites à renfort textile.

N’oublions pas que les cuirs sont des fibres animales. Le cuir subit des traitements qui ne sont jamais justifiés et, on le sait, ils peuvent avoir des effets nocifs sur la conservation du papier par exemple.

En général, les textiles sont identifiés et davantage contrôlés, compte-tenu du contact avec la peau et l’environnement.

C’est sans limite et les scientifiques n’ont de cesse de découvrir des techniques, et des croisements afin d’ajouter au tissus qualité et protection.